Hippisme

Grand Prix Mohammed VI (Gr3 PA) : Duel de poids lourds


Que-ce-passe-t-il, quand un gagnant de Groupe 1 PA rencontre un double gagnant de Groupe 1 PA dans un Groupe 3 PA ? Réponse dimanche dans le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (GR3 PA-2.100m) avec un match au sommet entre le tunisien Hajres (Nizam) et le franco-quatarien Rajeh (Jaafer Asf), deux des rares chevaux à se présenter au départ de cette compétition sous 59kg dans son histoire.

L’édition 2019 du Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr3 PA-2.100m) aura des allures d’un match de boxe entre deux poids lourds du circuit mondial. Hajres (Nizam) vainqueur du H.H. Sheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan Cup (Gr1 PA) en août à Windsor (Angleterre) ainsi que Rajeh (Jaafer Asf) lauréat en France à deux reprises à ce niveau (à 3 et 4 ans) s’affrontent pour la cinquième fois (le score est de 2 à 2). Si le Grand Prix de Sa Majesté de Sa Majesté le Roi Mohammed VI n’est pas encore un Groupe 1 PA, il y a donc fort à parier que la Fédération Internationale des Courses de Chevaux Arabes (IFAHR) élève ce Groupe 3 PA en fin de saison au rang supérieur -au moins au rang de Groupe 2 PA.. Un peu déjà comme avec le Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, promu Listed PA fin 2018 et dont le TUN Hajres avait été son dernier vainqueur alors que la course était encore crédité du rang CI (Course Internationale). Faut-il y voir un signe ? Nous verrons bien. En attendant, le représentant de Elmadadein Althoushi, Hajres ainsi que Rajeh, acheté au Cheikh Mohamed Bin Khalifa Al Thani après ses deux victoires de Groupe 1 PA, seront au départ d’un maigrelet Grand Prix de sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr3 PA) composé de seulement 8 partants. Néanmoins, ne boudons pas notre plaisir car avec en plus l’autre visiteur entraîné en France, Ibn Gadir (Mared Al Sahra) placé de Groupe 1 PA cette année et qui bénéficiera de 4kg d’avantages sur le dos, l’épreuve s’annonce tout de même d’un niveau encore jamais atteint.

Une chose est sûre, le match promet d’être exceptionnel même si parmi les importés restant, on imagine mal le rôle d’arbitre venir de Bachar de Carrere (Kerbella) gagnant tout de même d’un Groupe 3 PA “le Moulay El HAssan” ou de Fawzi Al Mels (Baseq Al Khalidiah) gros outsider lui aussi. Enfin, du côté des MOR, les prestations du samouraï de 9 ans Kanzaman (Leeroy de Chaillac) ainsi que des deux Jalobey, Aishak Maamora (Naschwan Al Khalidiah) et Majida Maamora (Majd Al Araba) seront suivis avec intérêts, mais cela s’annonce quand même très difficile pour eux.


Partager
LIRE AUSSI
Focus : Le clin d’oeil de Ebraz au nouvel étalon des haras nationaux Metrag
International : de nouveaux triomphes dans ses jumelles, M’hammed Karimine y voit encore plus loin !
Dahor De Brugere,graine de champion