Hippisme

Grand Prix Moulay El Hassan (Gr3PA) : Adi de Saint Lon, le maître des lieux


Meilleur cheval au Maroc depuis le début de l’année toutes races confondues, Adi de Saint Lon (Al Saoudi) mériterait de décrocher un premier groupe dans le Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan (Gr3PA-1.900m) qui se courra ce dimanche à Casablanca. Mais malgré les qualités de ce champion, c’est quand même loin d’être gagné d’avance. 

Jamais meilleur que jamais à 6 ans, Adi de Saint Lon (Al Saoudi) entraîné par Jawad Harit, se présente au départ de ce Groupe 3 PA avec de grandes ambitions. Seulement huitième la saison passée dans le Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le champion de Zakaria Semali a réalisé de véritables prouesses depuis cet échec en remportant notamment les quatre Listed PA auxquelles il a pris part. Certes, au niveau de la valeur handicap, il y a des chevaux nettement meilleurs que lui au départ, mais grâce à sa connaissance des lieux et à son association avec le crack-jockey Gérald Mosse, il n’est pas incapable de repousser encore un peu plus ses limites.

Le danger devrait venir du top-weight de la course (61kg), le représentant du Yas Horse Racing Management, Deryan (Mahabb) dont l’unique sortie cette année au niveau Groupe 3 PA s’est soldée par un plaisant succès lors du Prix Dormane (Gr3PA-1.900m) fin avril en France à la Teste-de-Buch. Depuis, l’élève de Didier Guillemin a tenté sa chance à un échelon nettement supérieur en France en prenant la deuxième puis la quatrième place d’un Groupe 1 PA. Il reste sur sa sixième place dans la Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA-2.100m) et malgré ses 61 kg sur le dos, le partenaire de Ioritz Mendizabal ne devrait pas taper loin pour ses débuts dans le Royaume.

Le “Fourcy” de service Shalaa (Dahess) pourrait arbitrer les débats, restant sur une quatrième place dans un Groupe 1 PA et ayant peu couru cette saison. Issu d’une famille qui a souvent bien réussi sur cette piste mais absent depuis juin dernier, le partenaire de Julien Augé s’annonce tout de même redoutable pour le succès.

Toujours en quête d’un premier Groupe à l’âge de 8 ans, le “Hakam” Kerchera (Kerbella) mériterait enfin de trouver son jour dans cette épreuve. Néanmoins, il a hérité du numéro 16 dans les boites et tout comme le Grand Prix de sa Majesté le Roi Mohammed VI (Gr3 PA-2.100m), cette édition semble encore plus relevée que par le passé. Pas facile pour le succès, tout comme pour les lauréats des deux précédentes années, Moubna (Moubtasssim) et Diabolo Hypolite (Naschwan Al Khalidiah)


Partager
LIRE AUSSI
Mani des Aigles, de bout en bout !
Arish peut doubler la mise !
Prix Grande Dame (A) : Plaisir de Grine et Aazam de Grine posent leurs jalons pour le Derby